Vins et accords

3 couleurs, 3 expressions de la nature préservée

DES ROSÉS DE FOURCHETTE

Cépages principaux :

grenache, syrah, cinsault (60% minimum)

Cépages secondaires :

mourvèdre, carignan, counoise, limités à

30%, et cabernet-sauvignon à 10%

Élaboration :

rosés issus à 50% minimum de saignée

Les rosés des Baux sont avant tout destinés à la table. La robe est d’un rose plus ou moins soutenu, sa coloration provient d’une saignée à 50% minimum. Au nez, la vivacité surprend. On trouve là un rosé dit « de fourchette », gourmand et complexe, idéal pour accompagner les repas.

 

DES ROUGES DE GARDE

Cépages principaux :

grenache, mourvèdre, syrah, avec 60% minimum

et deux cépages au moins obligatoires

dans l’assemblage.

Cépages secondaires :

cinsault, counoise, carignan, limités à 30%

et cabernet-sauvignon, limité à 20%.

Élevage de 12 mois minimum

Issus d’assemblages des cépages caractéristiques de la région, les rouges des Baux de Provence présentent une belle réserve tannique et apprécient de garder la cave après élevage. Très charnus, ils sont à l’image du paysage qui les voit naître : sauvages et puissants. Une robe très sombre, des larmes denses, le soleil a donné à ces vins une âme impénétrable. La bouche est corsée et légèrement chocolatée en finale